Ashrams (4) par Arnaud Desjardins

YOGA1

Pour illustrer ce nouvel extrait du film Ashrams, voici un interview d’Arnaud Desjardins publiée sur l’excellente revue: Nouvelles clés

Arnaud Desjardins

desjardins

 

Véritable accoucheur d’âme, ce grand reporter converti à l’instruction spirituelle est l’un des grands maîtres à penser de ce temps. Son indépendance d’esprit et son bon sens lumineux en font foi. Ses livres, dont Regards Sages sur un monde fou, se trouvent aux éd. La Table Ronde.

Ma vision positive : Je sens arriver un véritable réveil spirituel de qualité que préparent tous les tourbillons actuels ; du dialogue interreligieux aux fantaisies du New Age, en passant par les aberrations caricaturales de certaines sectes, tous sont des signes précurseurs d’un très grand changement dans les mentalités : la quête de sens est aujourd’hui cruciale, elle trouvera à s’exprimer de manière universelle et cela passera par la rencontre entre les traditions.

Ma vision négative : Si l’on veut parler de menaces, je pressens qu’il y aura des accidents concrets, techniques, car la machine est devenue tellement complexe qu’un rien peut l’enrayer. Montréal et le Québec sont restés paralysés sans électricité et sans chauffage pendant plusieurs jours, tout simplement parce que les conditions climatiques avaient changé : au lieu d’un grand froid et de la neige, il y a eu un petit froid très givrant. De plus, je crois ­ le monde et le système se dégradant ­ qu’il va y avoir de plus en plus de réactions de violence dues au désespoir, des mouvements de foule exploités par des meneurs.

Je pense que le travail de chacun sur soi, s’il est fait vraiment, influence quelques personnes autour de soi qui en influencent d’autres, etc. Il y a de plus une influence subtile qui fait que le maître zen Deshimaru pouvait dire : « Votre méditation influence le cosmos tout entier »

Personnellement, je participe aussi à la santé du monde en étant inlassablement témoin de la compréhension et non de la condamnation : tenter de comprendre au lieu de juger et de condamner.

Et il est certain que je participe à la maladie du monde en étant totalement inséré dans ce monde moderne, en utilisant beaucoup de papier ­ ce qui contribue à la destruction des forêts ­, des lessives, des voitures… qui polluent : vivant dans cette société, chacun en est complice. Je reconnais que je n’ai pas là l’intransigeance de Lanza del Vasto et de Gandhi, qui s’éclairaient à la bougie et filaient eux-mêmes leurs vêtements.

Mon rêve secret serait de voir le Dalaï-Lama et le Saint Père témoigner ensemble et faire ensemble un appel à la compréhension au respect et à la bienveillance mutuelle.

Lieu magique :

Plutôt dans un contexte recueilli, à Hauteville, entouré de personnes qui sont seules, sans famille, et seront heureuses de se retrouver dans un climat chaleureux.

Livres :

Dans mon petit sac pour le troisième millénaire je mets les quatre Évangiles et les Lettres à ses disciples de Swâmi Prajnânpad en trois volumes, ce qui fait quatre livres.

Musiques :

J’emmène les musiques pour piano de Gurdjieff.

ma ananda

Mon icône : Une photo de Mâ Ananda Mâyi, cette immense sainte hindoue.

Bonne lecture, bonne écoute, bon dimanche: Claude Sarfati

3 Comments on “Ashrams (4) par Arnaud Desjardins”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *