Bonne année du Rat de Métal

2020 – L’Année du Rat de Métal

Selon l’astrologie chinoise, c’est l’année du RAT DE MÉTAL , qui débutera le 25 janvier 2020 avec le Nouvel An Chinois, pour se finir le 11 février 2021 et est suivi par le signe chinois du Buffle de Métal.

À partir de cette date nous profiterons tous d’une année qui alliera honnêteté et pragmatisme (et les personnes qui apprécient la mode seront sûrement ravies, car cette année pourrait apporter des choses positives dans ce domaine).

Les natifs du Rat sont les perfectionnistes du Zodiaque Chinois, surtout lorsqu’il s’agit de leur apparence.

Mais ne vous laissez pas abuser par leur apparente vanité.

Sous cette belle façade, vous trouverez l’un des êtres les plus honnêtes et les plus observateurs du monde.

Il est persuadé qu’il est important d’être franc et direct et il attend la même chose des autres.

Les natifs de ce signe remarquent également tout ce qu’il se passe, ce qui leur permet d’exceller en droit, en médecine et en sciences.

Alors, que pouvons-nous attendre de l’année qui s’annonce ?

Nous serons tous influencés par le Rat et nous retrouverons ses caractéristiques dans notre vie.

Il est possible que nous prenions tous un peu plus de temps pour nous admirer dans le miroir avant de sortir.

Plus important encore, nous pouvons également nous attendre à la réalisation de progrès majeurs dans les domaines de la médecine et de la science.

Le signe du Rat en astrologie chinoise – caractère et personnalité

Le Rat est un animal qui suit son instinct, il se réjouit tout naturellement au lever du soleil.

Les natifs de ce signe parviennent donc souvent à atteindre leurs buts en suivant leur instinct et leur intuition.

Cela leur permet de gérer des compromis temporaires, de se faire respecter et d’atteindre leurs objectifs au lieu de passer leur temps à hésiter et à s’inquiéter. Ils doivent toutefois fournir des efforts afin de profiter de leur succès.

Ils doivent aussi réprimer leur tendance à l’hésitation et à la réflexion afin de pouvoir agir.


Lorsqu’un Rat réfléchit trop pour résoudre un problème, il a tendance à trop se concentrer sur les détails et à oublier son objectif principal.

Cette habitude l’empêche de prendre des décisions et ralentit sa progression.

Il est le signe du zodiaque qui  peut toutefois lutter contre cette manie en faisant preuve d’assurance et en s’impliquant dans ses activités.

Les natifs de ce signe obtiennent généralement de meilleurs résultats en faisant confiance à leur intuition, mais ils y parviennent tout aussi bien lorsqu’ils décident de réfléchir plus longuement.

Ils devront simplement patienter davantage pour récolter le fruit de leur labeur.

Romance / Vie Amoureuse

Le natif est un partenaire attentionné aussi bien lorsqu’il débute une nouvelle relation amoureuse que lorsque cette dernière évolue au fil des années.

Les natifs du Rat aiment partager leurs passions et leurs secrets avec leurs partenaires et faire tout ce qu’ils peuvent pour les rendre heureux.

Il se montre parfois trop prudent et trop hésitant, ce qui a pour conséquence de ralentir l’évolution de sa relation de couple.

Mais si son partenaire fait preuve de patience et de considération, il parviendra à rester lui-même et à définir ses véritables désirs et attentes en matière de couple.

Il aura besoin de temps et peut-être même de changer de partenaire pour atteindre ce but, mais au final cela lui permettra de prendre le contrôle de sa vie.

Relations Interpersonnelles

Les natifs de ce signe vivent généralement des relations épanouies, car ils aiment discuter et rire lorsqu’ils parviennent à se détendre.

Ils sont des compagnons plutôt appréciés sur le plan social, car ces natifs sont tolérants et acceptent assez rapidement les idées des autres.

Nous recommandons au Rat de bien réfléchir avant de les valider, car sa tolérance peut rapidement se transformer en lâcheté.

Cela n’influera pas sur sa réputation mais cela en dira long sur son caractère et sa personnalité.

Carrière et Finances

Cette signe astrologique a des talents innés: il parvient facilement à se conformer aux instructions qu’on lui donne et à aider ses patrons/supérieurs à tirer satisfaction de leur travail.

Ces atouts lui permettent d’évoluer progressivement sur le plan professionnel, mais cette progression est parfois entravée par son caractère trop prudent et hésitant.

S’il parvient à oublier ses doutes, ses supérieurs lui accorderont volontiers davantage de responsabilitate.

S’il n’y parvient pas, ses progrès resteront limités et il ne réussira pas à prendre de véritables décisions.

Mais les natifs de ce signe réussiront toujours à subvenir à leurs besoins sur le long terme.

Le Rat n’aura probablement jamais de problèmes financiers s’il fait preuve d’assez de motivation pour continuer à progresser.

Astrologie Chinoise

Utilisée depuis des millénaires, l’Astrologie Chinoise présente certaines caractéristiques qui lui ont rallié beaucoup d’adeptes occidentaux.

Si le zodiaque chinois comprend douze signes comme l’Astrologie Occidentale, ceux-ci portent les noms de douze animaux différents.

La légende dit que le Bouddha convia pour le Nouvel An tous les animaux de son royaume.

Pour des raisons inconnues, douze uniquement se rendirent à l’invitation. Dans l’ordre des arrivées, le Rat fut le premier, le Buffle le second, le Tigre le troisième, puis le Chat, le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon.

Pour les remercier, Bouddha décida de consacrer une année lunaire à chacun d’entre eux.

Dès ce jour donc, tous les nouveaux-nés allaient être dotés des caractéristiques principales, qualités et défauts, de l’animal gouvernant l’année de leur naissance.

A ces caractéristiques viennent s’ajouter d’autres éléments traditionnels de la pensée chinoise, notamment les éléments : le Métal, l’Eau, le Bois, le Feu et la Terre.

Source: ZodiaqueChinois.com

Jusqu’au 24 janvier 2020, nous étions dans l’année du Cochon de terre, cliquez sur ce lien pour lire l’article.

Je vous souhaite une bonne année Chinoise!

Amitiés

Claude Sarfati

Dia de muertos

La fête des morts est une fête d’une grande importance au Mexique. Elle se déroule en effet, pendant 2 jours, le 1er et 2 novembre juste après la fête de Halloween qui n’a aucun rapport. C’est aussi une occasion pour se retrouver en famille.

Tout le monde, un jour ou l’autre, est confronté à la mort, que ça soit par la sienne ou celle d’un proche. De nombreux rituels, spécifiques à chaque culture, ont été développés pour permettre aux vivants d’accepter la mort ainsi que pour aider le défunt à accéder à accéder à son nouvel état méta-physique.

La fête des morts, vieille d’environ 3500 ans, découle de nos jours de plusieurs traditions.

Lors de l’époque de Moctezuma (dernier empereur Aztèque), les habitants du Mexique avaient l’habitude de venir plusieurs fois par an sur les tombes des morts. La famille du défunt dansait, chantait et laissait des offrandes afin de pourvoir aux besoins du défunt dans l’au-delà.

En réalité, les Aztèques pratiquaient 2 fêtes majeures: une pour les enfants (Miccaihuitontli), et une pour les adultes (Hueymiccalhuitl). La petite fête était célébrée 20 jours avant la grande.

Les Espagnols, eux, avaient l’habitude de venir dans les cimetières pour y déposer du pain, du vin et des fleurs pour la Toussaint. Les Espagnols pensaient que les âmes parcouraient la Terre et flottaient autour d’eux. Tous craignaient qu’elles s’abattent sur eux pour les emporter avec elles. C’est pourquoi ils préparaient des autels avec du vin et du pain pour les apaiser. Des cierges les guidaient jusqu’à l’autel.

Le rituel Aztèque n’a donc pas été éradiqué par les Espagnols en les convertissant au catholicisme. La date a juste été fixée afin qu’elle coïncide exactement avec le jour de tous les saints, le 1er et 2 novembre, à la place des 2 précédentes fêtes séparées de 20 jours).

De nos jours, une autre culture vient s’ajouter à cete fête. L’arrivée des âmes des enfants le 31 octobre coïncide avec la fête d’Halloween. C’est pourquoi on rencontre dans les rues des enfants déguisés en Dracula, momies et autres morts vivants tenant une citrouille. Ils ne disent pas « trick or treat », mais « calaveras » selon la tradition del dia de los Muertos, afin d’obtenir des friandises ou des pièces de monnaie.

Le rituel et les célébrations

Ce jour de la fête des morts, les familles vont rendre visite aux tombes de leurs ancêtres et les nettoient, les décorent, leurs mettent des fleurs (spécialement des fleurs oranges appelées zempaxuchitl) ainsi que des bougies. Les âmes des défunts reviennent sur Terre suivant un certain ordre. Il convient alors de leur donner les offrandes appropriées.

Les personnes décédant durant le mois précédent ne reçoivent pas d’offrande car elles n’ont pas eu le temps de demander la permission de retourner sur Terre.

Pour les enfants morts avant d’avoir été baptisés, on offre des fleurs blanches et des cierges. Pour les autres, on apporte des jouets.

Pour les adultes, on apporte des bouteilles de tequila.

Des offrandes sont aussi faites dans chaque maison sur des autels situés dans les chambres des défunts, plus ou moins décorés et remplis selon les familles.

On y trouve: du copal dans son encensoir, des fleurs porte-bonheur, des cierges allumés, des photos représentants le défunt de son vivant, des têtes de morts en sucre ou en chocolat, des fruits, le pain des morts, des bonbons, de la nourriture que le défunt appréciait le plus, des boissons, de l’eau bénite et diverses offrandes particulières au défunt (tabac, poteries…).

Les têtes de morts portent sur le front les prénoms des morts. Bien qu’elles soient généralement représentatives du défunt, elles peuvent se déguster.

Les Aztèques et autres civilisations gardaient comme trophée les crânes des vaincus et les rassemblaient lors de la fête des morts. Ces crânes symbolisent le mort et la renaissance.

Pour guider les âmes, un chemin de pétales de fleurs est réalisé de la rue jusqu’à l’autel. Des prières sont récitées et de la musique est jouée. Les Mexicains, qui sont presque tous catholiques, débutent leur journée en priant les défunts, et la terminent en buvant à leur santé.

Le mexicain n’a pas peur de la mort, il se moque d’elle, joue avec, et même cohabite. C’est une coutume qui pour nous, nous semble choquante voire provocante car la mort est traitée comme un personnage quasi humain avec familiarité et dérision…

Ne serait-ce pas tout simplement une autre manière d’aborder la vie et par là même d’intégrer plus naturellement et sans honte cette mort qui nous fait peur et nous fascine ?