La rencontre avec Maasau’u près d’Oraibi

hopidance-19211

Avant que ne commencent les migrations, Maasau’u
avait fait savoir, peut-être sans le dire
clairement, que le premier qui le trouverait
serait le leader. Plus tard, il devint clair
qu’il s’agissait là d’un moyen d’évaluer leur
vraie nature.

Lorsqu’ils le trouvèrent, les gens se
rassemblèrent et s’assirent avec lui pour parler.
La première chose qu’ils voulurent connaître
était l’endroit où il vivait. Il répondit qu’il
vivait un peu plus au Nord à un endroit appelé
Oraibi. Pour une certaine raison, il ne le nomma
pas complètement. Le nom complet est Sip-Oraibi,
signifiant quelque chose qui a été solidifié, se
référant au fait que c’est à cet endroit que la
terre fut solidifiée.

Ils demandèrent la permission de vivre là avec
lui. Il ne répondit pas directement car il voyait
le mal en eux. « C’est à vous de décider », dit-il.
« Je n’ai rien ici. Ma vie est simple. Tout ce que
je possède, c’est un bâton pour planter et mon
maïs. Si vous voulez vivre comme moi, et suivre
mes instructions, le mode de vie que je vous
offrirai, vous pouvez vivre ici avec moi, et
prendre soin de la terre. Alors vous aurez une
vie longue, heureuse et fructueuse. »

Ensuite, ils lui demandèrent s’il allait être
leur leader, pensant qu’ainsi ils seraient
assurés d’une vie paisible. « Non », répondit-il,
« celui qui vous a amené ici sera votre leader
jusqu’à ce que vous réalisiez votre mode de vie. »
(Car il voyait dans leurs cœurs et savait qu’ils
avaient encore beaucoup de désires égoïstes).
Ensuite, je serai votre leader, mais pas avant,
car je suis le premier et je serai le dernier. »
Ayant donné les instructions, il disparut.

Raconté par Dan Katchongva, du Sun Clan,
qui vécut de 1865 à 1972 Traduit en anglais par
Danaqyumptewa Edité par Thomas Francis Traduit en
français par Didier Wolfs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.