Les cailloux du « chemin de croix »

Mon meilleur ami, un frère, habite prés de Pau, régulièrement lorsque je vais lui rendre visite, nous allons faire une ballade à Lourdes.

Ce jour là j’étais seul, mon ami avait du travail. Je me promenais tranquillement dans le Sanctuaire; en fin de journée, je montais le chemin de croix.

Rapidement je croise un monsieur avec un chapeau. Nous nous saluons et il me propose de m’accompagner. J’accepte en observant qu’il allait dans l’autre sens…

« Peu importe le sens !!! me dit-il en riant ».

Mon nouvel ami était un vieux Monsieur d’environ 70 ans, rapatrié d’Algérie. Voici son histoire : Dans les années cinquante, alors qu’il vivait encore en Afrique du Nord, sa femme tomba gravement malade, un cancer généralisé ; Lui très croyant s’agenouilla sous la croix et promit à Marie de faire un pèlerinage à Rome si sa femme était sauvée. Celle-ci mourut quelques jours plus tard.

Malgré tout, il parut à mon ami qu’elle n’avait pas souffert ;

Il prit son bâton et se rendit à la basilique St Pierre à pied. Il fut si content de ce voyage qu’il repartit aussitôt pour Assise. Ensuite St Jacques de Compostelle…

« Et voyez-vous me dit-il, à chaque fois je viens faire le chemin de croix »

Il me tendit une poignée de cailloux ramassés sur le chemin.

« Regardez les, me dit-il, ils ont tous une croix ».

En effet chaque caillou portait une croix !

« Voyez, me dit-il, nous demandons beaucoup à Dieu et Dieu nous donne plus encore ».

J’ai rempli une bourse en cuir de cailloux pour mon frère croyant et pratiquant. Comme ce n’était pas la seule chose étonnante vécue dans des Sanctuaires, J’en suis arrivé à la conclusion, qu’il y avait des endroits sur la terre qui sont comme des poches de magnétisme.

Depuis je suis revenu voir mon ami du Béarn, nous sommes allés tous les deux au sanctuaire, il a voulu s’agenouiller et prier à chaque station, j’ai suivi, mal aux genoux…

…Douleurs physique, douleurs à l’intérieur,…suis-je bien à ma place?

Belle leçon d’humilité, nos coeurs étaient Un, merci Amigo.

Claude Sarfati

4 Comments on “Les cailloux du « chemin de croix »”

  1. AdelaÏde

    Cet homme a raison, peu importe, le sens ou nous nous dirigeons dans la vie, notre chemin est tracé avant notre venue sur cette terre. Si nous n’acceptons pas notre destin et refusons
    celui ci, il sera parsemé de petit cailloux qui nous ferons des bleus à l’âme, de là nous serons confrontés à nous interroger sur le sens de notre vie, à faire notre examen de conscience.De là, vous pourriez être un de ces petits cailloux ,, comme dans le conte du petit poucet,qui nous apporte un peu de lumière en nous entrouvant quelques portes enfouies dans notre cerveau.

  2. claude

    Bonjour Adelaïde,

    merci pour vos réactions, très pertinentes!

    …Notre chemin est tracé sur cette terre…

    Voilà de quoi réfléchir.

    Le destin existe t’il vraiment… Et comment?

    Nous ne pouvons que faire des hypothéses mais le sujet est riche…

    Parlons en!

    à bientôt: Claude

  3. AdelaÏde

    Bonsoir Claude,

    Destin: mot existenciel au possible

    En parlant d ‘activité professionnelle, de transmition, de connaissance innée et ceci de génération en génération peut on parler de destin.

    pour d’autres, en recherche, dans leur vie privée ou professionnelle, après plusieurs étapes de leur vie, plus ou moins difficiles, trouveront leur chemin dans une activité,en langage populaire ce sera : leur destin ( ce pourquoi, ils trouvent , donnent un sens à leur vie)

    Puis notre destin est il lié à notre Karma ?

    Toutes les hypothèses restent plausibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.