Le destin d’un curé

Lors d’une inondation, le curé du village se réfugie sur une grosse pierre.

Une barque passe

-Viens curé, crie une voix, nous allons te sauver !

-Non ! réplique le curé, ma foi me sauvera

La barque continue son chemin.

Un long moment passe avant qu’une petite barque s’approche à nouveau du curé, l’eau est devenue très menaçante.

-montes sur ma barque ! crie une voix.

Le curé faisant le signe de croix s’écrie :

-Merci mon bon ami, mais j’attends mon seigneur qui va me sauver !

Un peu plus tard, une troisième barque passe, mais plus personne sur le rocher englouti sous les eaux.

Le curé est mort de noyade.

Quel était donc le destin de ce curé ?

Histoire populaire

3 Comments on “Le destin d’un curé”

  1. AdelaÏde

    Bonjour Claude,

    Le curé, à plusieurs reprises, n’a pas compris que les mains qui se tendaient vers lui, il fallait les saisir. Elles étaient les signes que le destin lui envoyait , son aveuglement l’a conduit à sa perte. Dans la vie, il faut toujours faire attention aux personnes que tôt ou tard la vie met sur notre chemin, ce n’est jamais le fruit du hasard .Et puis, à ma connaissance, seul Jèsus a marché sur l’eau . Si il a voulu l’imiter, son coup est manqué .

  2. AdelaÏde

    L illustration de ce récit est très parlante,
    regardez la façade de la maison juste en face, là se trouve la lumiére, le bout du tunnel. Deux fenêtres du premier étage laissent penser à deux yeux grands ouverts, au rez de chaussée la porte semble appeler, l’appui à la gauche de celle ci pourrait former le bras et la main se retournant vers soi, le commentaire serait, venez vers moi ?

  3. Claude

    Bonjour Adélaïde,

    Le curé semblait attendre un miracle.

    Deux petits miracles se sont produits par l’apparition des barques.

    Comme quoi, même la foi peut être source d’aveuglement.

    Amitiés : Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *