Chapitre XVIII. L’Homme véritable et l’homme transcendant

Tchenn-jen (chinois) ‘ l’homme véritable, est celui qui a atteint la plénitude de l’état humain.

Cheun-jen (chinois) ‘ l’homme transcendant, l’homme divin, l’homme spirituel, celui a a réalisé l’Identité Suprême. Il n’est plus un homme, au sens individuel de ce mot, puisqu’il a dépassé l’humanité et est entièrement affranchi de ses conditions spécifiques.

L’homme transcendant et l’homme véritable correspondent au terme des grands mystères et à celui des petits mystères, et sont les plus hauts degrés de la hiérarchie taoïste.

Les étapes des petits mystères taoïstes:

í tao-jen (l’homme de la Voie); í tcheu-jen (l’homme doué); í cheng-jen (l’homme sage).

La hiérarchie confucianiste comprend trois degrés:

ð cheu (le lettré); ð hien (le savant); ð cheng (le sage).

Il est dit: Le cheu regarde (prend pour modèle) le hien, le hien regarde le cheng, le cheng regarde le Ciel.

Aux yeux des hommes ordinaires, l’homme transcendant et l’homme véritables ne peuvent pas être distingués.

René Guénon, La grande triade (extraits)

18 Comments on “Chapitre XVIII. L’Homme véritable et l’homme transcendant”

  1. clovis simard

    Bonjour,

    Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

    Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

    La Page No-28: L’HOMME VÉRITABLE.

    EST-CE QUE DIEU JOUE AUX DÉS AVEC L’HOMME ?

    Cordialement

    Clovis Simard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.