La java des centrales atomiques

 nucléaire

Les autorités françaises sont en alerte après l’accident nucléaire survenu au Japon mais il n’y a aucune de raison de « sonner le tocsin », ont assuré samedi 12 mars  les ministres français de l’écologie et de l’industrie. A ce stade, selon Nathalie Kosciusko-Morizet, il n’y a pas d’inquiétude pour les populations des territoires français d’Outre-mer après l’explosion et la fuite radioactive de la centrale japonaise de Fukushima-Daiichi.

« Aujourd’hui ont été relâchées dans l’environnement des émanations de vapeurs faiblement radioactives qui, au moment où nous parlons, ne semblent pas devoir être dangereuses pour les Japonais eux-mêmes et donc forcément pas dans les territoires d’outre-mer », distants de plusieurs milliers de kilomètres, a expliqué la ministre à l’issue d’une réunion de l’ensemble des acteurs français du secteur du nucléaire en charge de la sûreté et de la production pour faire le point après l’incident nucléaire au Japon.

« Si besoin était, des dispositifs seraient pris » a-t-elle toutefois affirmé. Elle a toutefois reconnu « que « nous ne disposons pas de toutes les informations complètes pour avoir une vision d’ensemble de la situation ». Les autorités de sûreté et de radio-protection françaises disposent d’un réseau de balises sur tout le territoire français, y compris en outre-mer qui permet de détecter en temps réel certains types de rayonnements.

De son coté, le ministre de l’industrie et de l’énergie, Eric Besson, a évoqué de son côté « un accident grave mais pas une catastrophe nucléaire » au Japon. « Le nucléaire n’est qu’une petite partie et certainement pas la plus importante de ce drame national qui a frappé le Japon », a-t-il déclaré à la presse. Il ne faut pas « sonner un tocsin qui n’existe pas. A ce stade, nous ne sommes pas dans une configuration de Tchernobyl« , en Ukraine en 1986, a-t-il insisté.

DÉBAT SUR LA SÛRETÉ DES INSTALLATIONS FRANÇAISES

L’accident de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon a relancé le débat sur la sûreté des installations en France, deuxième plus grand pays nucléaire au monde après les Etats-Unis. La France possède 58 réacteurs nucléaires, contre 55 au Japon, répartis dans 19 sites sur tout le territoire.

« Ce séisme dévastateur montre que le nucléaire est un colosse aux pieds d’argile », estime ainsi le Réseau « Sortir du nucléaire«  dans un communiqué. Il rappelle que « les tremblements de terre n’arrivent pas qu’en Extrême-Orient ». « Nous avions révélé en juillet 2007 que les centrales nucléaires françaises n’étaient pas aux normes sismiques et qu’EDF avait falsifié les données sismiques de ses centrales nucléaires pour ne pas supporter des travaux de mise aux normes trop onéreux », ajoute « Sortir du nucléaire » pour qui « cette situation perdure aujourd’hui ».

Selon Eric Besson, il faut « dire et redire à nos concitoyens que toutes les centrales ont été conçues en intégrant les risques sismiques et d’inondation ». « Il y a des révisions régulières », a-t-il ajouté. Le président de l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste, a précisé qu’il n’y avait pas lieu, notamment, de renforcer la sécurité de la centrale de Fessenheim, située dans une zone à risque sismique en Alsace. « Nous faisons chaque année 1 000 inspections sur le parc nucléaire en France. Sur Fessenheim, 15 à 20 inspections donc avant de faire quoi que ce soit, il faudra voir quelles leçons il y a à tirer du Japon », a expliqué André-Claude Lacoste.

Source: Le Monde.fr

……………………………………………………………………….

Hum….hum….


 

Serge Reggianni, la java des bombes atomiques de Boris Vian.

……………………………….                      …………………………………

J’ai des doutes…

Il paraît qu’en France, sans énergie nucléaire,

nous devrions nous éclairer à la bougie dés 20h…

Comme la télévision ne marche pas (encore) à la bougie,

peut-être pourrions-nous ouvrir des livres ou parler,

ou bien réfléchir, méditer…

Qu’en pensez-vous?

………………………………………………………………..

Bon dimanche: Claude Sarfati.

2 Comments on “La java des centrales atomiques”

  1. marie

    Bonjour Claude,

    Ok pour cette proposition,
    Revenir à ce qui est essentiel
    Réapprendre à se connaître ( soi même , pour connaître »l’autre » )
    Ne plus vivre dans tout ce bruit qui nuit terriblement à la communication
    Car la télévision est un des médias  »falsifié  » .
    Puisque tout est conçu au formatage , à l’apparence
    Intoxication
    Il suffit de zapper et voir que tous , toutes chaînes confondues tiennent le même langage
    Ce monde d’apparence qui va induire chez le téléspectateur ,
    la culpabilité à outrance
    toutes les pubs en sont la preuve
    Nous sommes des ploucs si ne possédont pas , le dernier objet en vogue.
    Petit détail révélateur , afin de paraître à la télévision ;
    Tous passent par la case maquillage
    Ne pas donner une véritable image de soi , ETRE avec ses défauts

    Ce média est tant d’autres incite à la consommation
    Consommation = production , l’homme croule littérallement sous ses déchets
    Le nucléaire en est une preuve
    La terre est empoisonnée ,
    Tout ce qu’elle peut offrir en nourriture à contrecoup est empoisonné
    Par retour , elle intoxique l’Homme
    Maintenant , elle se révolte et crie ras le bol

    Peu d’entres nous savent encore vivre dans le silence
    Car le silence , nous pousse à l’interrogation , au repos ,
    pas le silence le plus total , mais le silence partiel ,
    En rentrant chez soi le soir , après avoir subit toute cette agitation
    due à cette société
    Prendre le temps de pause tout en vaquant à ses occupations
    Et ce dire que la vie n’est pas une course
    Le corps enregistre , puis le restitue ( maladie liées au stress)
    Aubaine pour les labos

    Combler le silence , évite de parler et revenir à l’essentiel
    de la Vie

    Connaître , changer le regard

    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.