Tashi Delek Nicolas Sarkozy

…M. Sarkozy a profité d’un déplacement dans la cité hanséatique du nord de la Pologne, où se déroulait une cérémonie réunissant plusieurs Nobel de la Paix autour de Lech Walesa, ancien président polonais et dirigeant historique du syndicat Solidarnosc, pour rencontrer le leader tibétain, nobelisé en 1989.

…L’entretien qu’il a eu, en tête à tête, avec le dalaï lama, a duré environ une demi-heure et « s’est très bien passé », a-t-il ensuite confié à la presse.

…Au début de la rencontre, le dalaï lama a posé sur ses épaules le kata, la traditionnelle écharpe blanche tibétaine. « C’est notre tradition », lui a-t-il glissé.

… »Le dalaï lama m’a confirmé – ce que je savais d’ailleurs – qu’il ne demandait pas l’indépendance du Tibet, et je lui ai dit combien j’attachais de l’importance à la poursuite de (son) dialogue avec les autorités chinoises », a également déclaré M. Sarkozy.

… »Je souhaite que la Chine prenne toute sa place dans la gouvernance mondiale. Nous avons besoin de la Chine pour résoudre les grands problèmes dans le monde, que la Chine dialogue, comme le président Hu Jintao a commencé, avec le dalaï lama », a-t-il insisté.

… »Je suis libre en tant que président de la République française de mon agenda » et « en tant que président du Conseil européen, je porte des valeurs, des convictions. C’était mon devoir de le faire, je le fais bien volontiers », avait-il également déclaré.

Mon propos n’est pas ici de faire de la politique ni de faire l’apologie de quiconque, Juste saluer un acte hautement symbolique, spirituel et courageux.

Tashi Delek (salutations, bienvenue en tibétain).

Source: ;:Dépêche A.F.P

Samedi 06.12.08 à 19h33

Aucun commentaire à caractère politique ne sera publié🙂 Tous les autres, avec plaisir!!!

Amitiés: Claude

Le petit prince

Le destin est un concept pas évident, à vrai dire, bizarre, énigmatique…

Peut-être qu’en écoutant des destins que nous connaissons tous, Les destins animés par exemple nous comprendrons mieux.

Le petit prince, Antoine De Saint Exupéry, publié en 1942.

« J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait

– S’il vous plaît… dessine-moi un mouton !

– Hein !

Dessine-moi un mouton… »

Quel étais donc le destin du petit prince

Rencontrer : Un Roi, Un vaniteux, Un buveur, un Businessman, un Allumeur de réverbère, un Géographe, la Terre, le Désert, un Homme, un Mouton, un Serpent, une Rose, des Epines, un arbre, le Sable, un Puits, un bout d’écorce, etc.

Tant de réponses possibles,

En voici trois données par l’auteur :

« On ne voit bien qu’avec le c?ur ; l’essentiel est invisible pour les yeux. »

« Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. »

« C’est le temps que tu as perdu pour ta rose, qui fait ta rose si importante. »

Le destin du petit prince était-il donc de comprendre ces trois « secrets » avant de repartir sur sa planéte?

Le destin se transforme inlassablement et peut se cacher derrière une simple panne de moteur…

Je suis tout cela de près:-)

Claude

Les cailloux du « chemin de croix »

Mon meilleur ami, un frère, habite prés de Pau, régulièrement lorsque je vais lui rendre visite, nous allons faire une ballade à Lourdes.

Ce jour là j’étais seul, mon ami avait du travail. Je me promenais tranquillement dans le Sanctuaire; en fin de journée, je montais le chemin de croix.

Rapidement je croise un monsieur avec un chapeau. Nous nous saluons et il me propose de m’accompagner. J’accepte en observant qu’il allait dans l’autre sens…

« Peu importe le sens !!! me dit-il en riant ».

Mon nouvel ami était un vieux Monsieur d’environ 70 ans, rapatrié d’Algérie. Voici son histoire : Dans les années cinquante, alors qu’il vivait encore en Afrique du Nord, sa femme tomba gravement malade, un cancer généralisé ; Lui très croyant s’agenouilla sous la croix et promit à Marie de faire un pèlerinage à Rome si sa femme était sauvée. Celle-ci mourut quelques jours plus tard.

Malgré tout, il parut à mon ami qu’elle n’avait pas souffert ;

Il prit son bâton et se rendit à la basilique St Pierre à pied. Il fut si content de ce voyage qu’il repartit aussitôt pour Assise. Ensuite St Jacques de Compostelle…

« Et voyez-vous me dit-il, à chaque fois je viens faire le chemin de croix »

Il me tendit une poignée de cailloux ramassés sur le chemin.

« Regardez les, me dit-il, ils ont tous une croix ».

En effet chaque caillou portait une croix !

« Voyez, me dit-il, nous demandons beaucoup à Dieu et Dieu nous donne plus encore ».

J’ai rempli une bourse en cuir de cailloux pour mon frère croyant et pratiquant. Comme ce n’était pas la seule chose étonnante vécue dans des Sanctuaires, J’en suis arrivé à la conclusion, qu’il y avait des endroits sur la terre qui sont comme des poches de magnétisme.

Depuis je suis revenu voir mon ami du Béarn, nous sommes allés tous les deux au sanctuaire, il a voulu s’agenouiller et prier à chaque station, j’ai suivi, mal aux genoux…

…Douleurs physique, douleurs à l’intérieur,…suis-je bien à ma place?

Belle leçon d’humilité, nos coeurs étaient Un, merci Amigo.

Claude Sarfati

Retour de prédictions

Dans l’article du mecredi 15.10.08, j’annonçai:

Bertrand Delanoé premier secrétaire du parti socialiste.

A ce jour, nous savons déjà que cela est impossible. Les arcanes du P.S sont vraiment impénétrables! voici le billet déposé sur le journal de demain:

Bonjour,

Mes tirages de Yi King concernant cette élections ne donnaient aucun vrai gagnant.

Les tirages sur Mme Royal lui donnaient un bon score qui ne lui permettrait pas cependant de prendre le parti.

Les tirages de Delanoé étaient favorables aussi sans pouvoir atteindre de majorité non plus.

Ceux de Mme Aubry montraient un bon score aussi suivis d’une rétractation.

Ceux de Benoît Hamon positifs aussi.

Je ne connaissais pas bien le fonctionnement du P.S (mais qui les comprend ?), ma théorie était que Ségolène Royale allait se mettre d’accord avec Bertrand Delanoé , qu’elle allait accepter de se retirer (tout en préparant les élections de 2012) et laisser le poste de premier secrétaire pour devenir la prétendante officielle du parti socialiste au poste suprême de l’état.

La majorité des voix s’étant reporté sur Ségolène Royal, ce scénario ne vaut plus rien. Car si Mme Royal (malgré ses ambitions) était arrivée deuxième, elle aurait respecté le vote des militants et ce serait ralliée à la motion représentée par Delanoé, ici le scénario étant inversé, rien ne va plus.

Derrière Delanoé se trouvent les plus farouches opposants à Ségolène, la vieille garde ne se rend pas !

Des alliances contre nature se font, des courants contraires se rallient, après le :  »tout sauf Sarkozy » (beaucoup dynamisé par Ségolène) , voici venu le temps du tout sauf Ségolène.

Mathématiquement, en ajoutant les scores de Martine Aubry et de Bertrand Delanoé, il se crée une majorité virtuelle ; cependant les élus ne sont pas propriétaires de leurs voix, et le électeurs confirmeront leur vote en élisant Ségolène Royale au poste de première secrétaire du P. S, …O.K, mais après ?

J’avais déjà écrit sur le papier concernant les présidentielles de 2007 que Ségolène Royal créait un nouveau parti.

Va t’elle réussir à réformer un P.S agonisant, il me semble qu’une scission devient inévitable et souhaitable pour la démocratie.

Voilà une analyse qui ne voudrait pas masquer ma part d’erreur en donnant Delanoé favori

Amitiés: Claude Sarfati